La variété des produits distribués en DA

L'assortiment en produits des appareils de distribution automatique

Plus de 600.000 distributeurs automatiques ou DA sont installés en France principalement dans les gares, les aéroports, les commerces, les aires d’autoroute et les entreprises.

Quels sont les produits les plus souvent distribués ?

Les produits les plus répandus en DA

Le premier distributeur automatique breveté au 18ème siècle servait à vendre des timbres. Désormais, les machines automatiques concernent le plus souvent les produits de grande consommation :

  • Les boissons chaudes (environ 14 millions vendues chaque jours)
  • Les boissons froides (environ 1 million)
  • Les snacks
  • Les sandwichs préparés
  • Les plats préparés

Les produits alimentaires vendus via les DA représentent environ 1 million d’unités chaque jour, selon les chiffres communiqués par la NAVSA, la chambre syndicale nationale des ventes et des services automatiques.

Quelles sont les boissons vendues par le canal du vending ?

Les boissons représentent environ 80% des produits vendus en DA.

Les boissons chaudes

Avec 12 millions d’unités vendues chaque jour, le café est largement en tête des boissons chaudes vendues de manière automatique. Cependant, le café du distributeur est de plus en plus concurrencé par les cafetières et machines à expresso dans les bureaux.

C’est pourquoi une montée en gamme existe depuis quelques années avec une meilleure sélection des grains. De plus, afin d’attirer les jeunes consommateurs, de nombreux automates à boissons chaudes proposent désormais des chocolats chauds onctueux et des boissons lactées.

Les boissons froides

Les boissons froides continuent d’être distribuées principalement en canettes de 33 cl ou en bouteille de 50 cl mais le contenu a changé.

En effet, les sodas en canettes sont en perte de vitesse pour des raisons nutritionnelles. Ils sont remplacés par des eaux aromatisées, des thés glacés ou cafés frappés, ainsi que par des boissons issues de l’agriculture biologique et/ou du commerce équitable sans sucre ajouté.

Vers une diversification de l’offre dans les distributeurs

La vente de produits classiques via la distribution automatique ayant tendance à stagner voire légèrement diminuer, de nouvelles pistes sont explorées par les acteurs du marché de la DA :

1) La vente de produits bios

Cette vente se fait souvent directement du producteur au consommateur.

2) Les machines à pain

Ces machines sont appréciées pour se procurer des pains, des baguettes, des viennoiseries frais et chauds 24h/24 et 7j/7. L’appareil propose même parfois des pâtisseries individuelles. Un boulanger se charge de l’approvisionnement du distributeur de pains en libre-service. Il réalise ainsi un chiffre d’affaires complémentaire à celui de sa boulangerie.

3) Les machines à pizza

Le distributeur à pizza est relié à une chambre froide où l’automate va chercher la pizza déposée chaque jour par le restaurateur. Le client emporte sa pizza froide ou chaude. Dans ce dernier cas, la cuisson se fait en 3 minutes. Selon Ludovic Lorillard,le cofondateur de l’entreprise ADIAL, un des leaders du secteur, il y a entre 1600 et 2000 distributeurs de pizza en France.

Les distributeurs de CBD

Les distributeurs de cannabidiol sont autorisés en France à conditionner de vérifier, que le consommateur est majeur. Le CBD, une substance active du chanvre appréciée pour ses propriétés relaxantes et n’a pas d’effet psychotrope, contrairement au cannabis.

Les distributeurs de e-liquides et cigarettes électroniques

En revanche, la vente de tabac et cigarettes est interdite en France dans le cadre d’un automate. De plus, le DA de produits de vapotage doit être équipé d’un système vérifiant que le client est majeur.

Est-il possible de personnaliser les produits proposés ?

Dans le cadre de l’autogestion, le client approvisionne sa machine comme il le souhaite. En revanche, dans le cas du dépôt gratuit, un assortiment initial est présent au moment de l’installation de l'appareil. Cet assortiment va ensuite varier, selon les saisons.

Dans les deux cas, le client est contraint par les possibilités techniques du distributeur standard. Pour plus de liberté, certains fabricants proposent des distributeurs sur-mesure. Un cahier des charges fixe alors la contenance, le design, les dimensions, et les modes de paiement acceptés.

Le merchandising dans le secteur de la distribution automatique

Le merchandising, une technique venue de la grande distribution, vise à booster les ventes des distributeurs de produits, en exploitant au mieux la surface disponible.

Voici quelques règles simples à appliquer :

  • Affecter les produits sur les spires de manière rationnelle en établissant un plan d’implantation, après analyse des ventes en termes de chiffres d’affaires et de rentabilité
  • Procéder à des ajustements saisonniers (privilégiant par exemple les boissons fraiches en été)
  • Accorder une place suffisante à chaque référence en évitant les ruptures (perte de ventes)
  • Eliminer les produits à faible rotation pour accorder un facing supplémentaire à un produit star de la machine ou pour tester une nouvelle référence
  • Les produits leaders sont placés à hauteur des yeux
  • Respecter les contraintes techniques, comme le placement des produits frais en bas dans une machine multiproduits
  • Augmenter l’attractivité des produits, en signalant les nouveautés, les promotions et les produits de saison
Retour aux actualités

Autres articles du blog :