Distribution automatique alimentaire et normes d’hygiène obligatoires

Les normes d’hygiène à respecter en distribution automatique

Focus sur les principaux articles de loi à respecter

La réglementation de base du 9 mai 1995 stipule que les machines automatiques doivent être « conçues, construites, installées, nettoyées, entretenues et utilisées de manière à éviter la contamination des denrées alimentaires ». Et notamment, les parties en contact direct avec les aliments qui doivent faire l’objet d’un entretien spécifique, et doivent être simples à nettoyer et à désinfecter. Pour y parvenir et obtenir un résultat impeccable, ces composants doivent être faciles d’accès, ce qui doit être envisagé dès la fabrication de la machine automatique.

la distribution automatique alimentaire est régie par l’article 24 de l’arrêté du 9 mai 1995 qui fait essentiellement référence à l’hygiène des aliments remis directement entre les mains du consommateur et concerne notamment toutes les denrées alimentaires d’origine végétales. La réglementation est cependant susceptible de changer pour tout ce qui concerne la vente de produits alimentaires contenant des matières premières d’origine animale (comme par exemple les sandwichs). Dans ce cas, il convient de se référer à la réglementation du 21 décembre 2009.

L’hygiène et l’entretien des machines doit également tenir compte de la présence d’insectes et autres animaux de type ravageurs. La responsabilité des professionnels du secteur alimentaire est donc pleinement engagée, et ceux-ci doivent « définir et mettre en œuvre les moyens pour atteindre les exigences de qualité sanitaire des produits délivrés ».

Parties sensibles et produits de nettoyage autorisés

Chaque distributeur automatique dispose de parties sensibles en contact direct avec les aliments, et doit ainsi faire l’objet d’une attention plus soutenue avec l’aide de produits d’entretien adaptés. C’est le cas par exemple des parois et portes, des spirales et grilles ainsi que des réceptacles. Les buses et tuyauterie doivent également faire l’objet d’un entretien irréprochable. Les spirales, par exemple, doivent être lisses pour garantir leur facilité d’entretien.

En ce qui concerne l’entretien des machines et des équipements, l’arrêté du 8 septembre 1999 dresse une liste de produits autorisés et autres constituants destinés au contact alimentaire. Cette réglementation spécifique est susceptible de s’accompagner de restrictions – notamment en termes de concentrations maximales et minimales dans les produits de nettoyage, mais aussi en termes de condition d’utilisation. Pour la législation sur les produits d’entretien, consultez également les Normes européennes relatives à la biodégradabilité.

Produits et règles d’hygiène à respecter pour le personnel

Parmi les produits pouvant faire l’objet d’un contact alimentaire, on mettra en avant toute la famille des nettoyants polyvalents toutes surfaces. Ces produits faisant l’objet d’une utilisation manuelle en collectivité peuvent également s’employer en milieu industriel, et dilué selon l’utilisation. Dans le registre des nettoyants/détachants/dégraissants, on aura tendance à employer des produits à action immédiate, permettant le nettoyage de surfaces multiples – telles l’acier inoxydable, l’aluminium anodisé et autres plastiques. Dans tous les cas, des précautions d’emploi particulières sont à signaler pour éviter toute irritation des yeux et de la peau.

D’autres nettoyants polyvalents industriels plus puissants demeurent conformes à l’arrêté du 8 septembre 1999, car pouvant se trouver au contrat des denrées alimentaires. Une application manuelle comme mécanique est possible, notamment sur les grandes surfaces, les murs, les portes ainsi que les vitres. Des précautions d’emploi sont à signaler, pour lesquelles il convient de se référer à la fiche technique du produit.

Outre le nettoyage des machines automatiques, le personnel chargé de l’entretien doit prendre des précautions nécessaires afin de ne pas être à l’origine d’une contamination alimentaire. On retrouve l’ensemble des normes d’hygiène à respecter dans l’article 4 de l’arrêté du 9 mai 1995.

devis distributeur automatique